Santé

Crampes : personne n’y échappe

0
partage
Partager sur facebook
Tweeter
 

Il n’est pas rare de voir sur un terrain de football un joueur subitement s'effondrer en se tenant la jambe. Mais loin de créer un vent de panique, la crampe, aussi fulgurante soit-elle, fait partie intégrante du quotidien du sportif et se soigne facilement. Mais quelles sont alors les causes de cette douloureuse contracture musculaire ? Comment la prévenir ? Peut-on s’en prémunir définitivement?  

crampes

Rassurez-vous, s’il y a bien un point commun entre Roger Federer, Zlatan Ibrahimovic, Lebron James et le petit amateur de sport que vous êtes, c’est bien le fait d’être vulnérable aux crampes ! Amateur ou professionnel, la crampe n’épargne personne. Concrètement, il s’agit d’une contraction musculaire douloureuse, intense et involontaire, qui apparaît le plus souvent lors d’un effort physique. Pendant la durée de la crampe, il est difficile de bouger le membre atteint car les fibres restent en position raccourcie et l'ensemble du muscle ne parvient plus à se détendre. Plus le muscle se raccourcit, plus la douleur est intense. Pour faire passer la crampe, il suffit d'étirer le muscle contracté. Au bout de quelques minutes, la contraction musculaire diminue et disparaît. L'hydratation et une utilisation calme du muscle durant quelques minutes après l'arrêt de la douleur permettent généralement de diminuer l'excès de molécules indésirables et d'éviter la survenue d'une nouvelle crampe.

Les causes pour un sportif sont donc d'abord une stimulation trop intensive des muscles. « Cet effort intensif entraîne une carence en calcium, magnésium ou encore potassium. Ces manquements entraînent une accumulation d’acide lactique avec une excitabilité trop importante du muscle menant à la crampe. » analyse Rémi Mifsud, médecin du sport. Des symptômes également favorisés par d’autres facteurs comme un échauffement insuffisant ou inadapté, et l'absence d'étirement des muscles sollicités à la fin de l'effort. L’environnement peut également influencer l'apparition de crampes avec un climat chaud et humide favorisant la transpiration, et donc la perte de sel. Si l’on ne peut les éradiquer totalement, les crampes peuvent être prévenues et minimisées en suivant certaines règles et habitudes.  

Hydratation et échauffement

Le muscle fonctionne un peu comme une éponge. Quand il est mal hydraté, il se dessèche et se contracte

Le muscle fonctionne un peu comme une éponge. Quand il est mal hydraté, il se dessèche et se contracte. Pour prévenir les crampes, il est essentiel de bien s'hydrater au cours ou en prévision d'un effort important. « Il est important de boire mais aussi de se “resaler”, car trop peu de personnes savent que l’on perd une certaine quantité de sel quand l’on transpire. Certains sportifs mettent donc un peu de sel dans leur bouteille pour palier les carences en sodium et potassium. » explique le docteur. Avant l’effort physique, procédez à un échauffement efficace. Il doit être suffisamment long, progressif et adapté (étirements et assouplissements généraux, puis gestes spécifiques de votre discipline sportive). Les étirements post-effort des groupes musculaires principaux  comme les mollets, les ischio-jambiers, ou les quadriceps sont aussi primordiaux.

Avoir des muscles en bonne condition passe aussi par votre assiette ! Privilégiez donc les produits laitiers et les fruits secs riches en calcium. Le magnésium participe, lui, à la relaxation de nos muscles. Les lentilles, les légumes verts et secs ou encore les céréales complètes, tout comme le chocolat font donc partie des aliments de base pour prévenir les crampes.

Par Pierre Opitz

À lire aussi

RLC (L'Equipe)

Les ligaments croisés dans tous leurs états

Comment gérer une blessure?

Asthme (L'Equipe)

Asthme et sport : quels dangers?

pellegrini (giovanni) prigent (jean francois)

Sport et tabac : union impossible?

0
partage
Partager sur facebook
Tweeter
 
Réagissez à cet article

help

help

Mot de passe oublié ?