Variante

Snow golf, voyez le golf autrement

Snow golf

Et si vous troquiez le « green » pour le « white » ? Et si la douceur du printemps laissait place au froid glacial ? Et si la cible à atteindre n’était plus le trou mais une balle frappée au loin par un des joueurs ? C’est autant d’éléments qui régissent le snow golf, pratique méconnue mais qui rassemble de plus en plus d’adeptes.

Si l’on se fie aux versions plus ou moins officielles, Rudyard Kipling (auteur du Livre de la jungle) et Sir Arthur Conan Doyle (créateur de Sherlock Holmes) en seraient les précurseurs. Rassurez-vous, nul besoin d’être un littéraire pour se mettre au snow golf. Quelques bases de golf suffiront. Le déroulement d’une partie diffère quelque peu de ce qui se fait traditionnellement. Que vous soyez 2, 10 ou 50, pas de soucis, il n’existe pas de restrictions quant au nombre de joueurs.

Au commencement d’une partie, un des participants frappe la balle, d’une couleur différente des autres et qui fera office de trou, au loin. Les autres enchainent les swings et doivent s’en approcher dans un rayon d’un maximum de 10% (ex : 2 mètres si elle se trouve à 20 mètres). Bien entendu, le plus proche l’emporte. Hormis cette manière de jouer que l’on retrouve le plus souvent, le snow golf a la particularité de s’adapter aux endroits où il se pratique. Par exemple, on ne jouera pas de la même manière sur un lac gelé ou en haute altitude.

Évidemment, oubliez le dress code inhérent au golf dit « classique ». Ici, les vestes polaires et habits d’hivers sont fortement conseillés. Vous l’aurez compris, le snow golf est une discipline que l’on pourrait classer dans celles des sports d’hiver où les façons de jouer sont variables. Et où le plaisir et l’originalité sont bel et bien réels.

Article suivant
Les variantes du golf
Réagissez à cet article

help

help

Mot de passe oublié ?