Top 10

Top 10 des athlètes multisports

0
partage
Partager sur facebook
Tweeter
 

Michael Jordan, Luc Alphand, Bo Jackson ou encore Lev Yachine. Tous ces grands champions ont un point commun : ils ont pratiqué plusieurs sports à haut niveau. Ilosport vous propose une sélection de dix sportifs qui ont excellé dans une autre discipline que celle qui a fait leur renommée.

Bob Hayes : Athlétisme / Football américain

Robert Lee Hayes, plus connu en tant que Bob Hayes a réalisé l’exploit d’être à la fois détenteur du record du monde du 100m (10s) ainsi que d’avoir remporté le Super Bowl avec les Dallas Cowboys. Athlète de 1962 à 1964, il ne goûta jamais à la défaite lors de 54 courses consécutives. Réalisant un chrono de 10 secondes lors des Jeux Olympiques de 1964 à Tokyo, Bob Hayes s’impose également lors du 4x100 avec l’équipe nationale des Etats-Unis en 39 secondes. Après avoir écrasé la concurrence, l’Américain se lance dans le football américain. Il rejoint les Dallas Cowboys avec qui il gagne le Super Bowl en 1971. Avant de mettre un terme à sa carrière, il choisit de jouer une saison avec les 49ers de San Francisco. Il fit son entrée dans le Pro Football Hall of Fame situé à Canto (Ohio) en 2009.

Rebecca Romero : Cyclisme sur piste / Aviron

Certains la connaissent  rameuse. D’autres, l’ont découverte comme cycliste sur piste. C’est en aviron que Rebecca Romero a commencé sa carrière sportive, en quatre de couple plus précisément. Lors des Jeux Olympiques d’Athènes en 2004, elle décroche la médaille d’argent dans cette même catégorie en compagnie de Frances Houghton, Alison Mowbray et Debbie Flood. Un an plus tard, elle est sacrée championne du monde au Japon. Souffrant de problèmes au dos, Rebecca Romero arrête l’aviron et se met au cyclisme sur piste. Seulement deux ans après ses débuts, l’ex-rameuse  est sacrée championne du monde de la poursuite individuelle et par équipe. La même année, lors des JO de Pékin, elle confirme sa bonne forme en raflant la médaille d’or de la poursuite individuelle. Une reconversion réussie.

Lev Yachine : Football / Hockey sur glace

En 1950, Lev Yachine arrive au club de football du Dynamo Moscou. Seulement, la place de gardien de but titulaire est occupée par Alexei Khomich. Devant un temps de jeu quasi inexistant, « l’araignée noire » se tourne vers l’équipe de hockey. Et là, c’est la révélation. Le gardien soviétique enchaîne les prestations de haut niveau. En 1953, il remporte la coupe d’URSS en hockey sur glace. Après ce succès, Yachine revient dans l’équipe première du Dynamo Moscou pour devenir le plus grand gardien de football de tous les temps. Il remportera  cinq championnats, une coupe d’Europe avec l’URSS ainsi qu’une médaille d’or aux Jeux Olympiques de Melbourne en 1956. Rappelons qu’il est, encore aujourd’hui, le seul gardien à avoir obtenu le ballon d’or (1963).

Michael Jordan : Basket / Baseball

Qui dit basketball dit Michael Jordan. « Air Jordan » a marqué l’histoire de son sport. Il a remporté six titres de champion NBA avec les Chicago Bulls avec autant de titres de Most Valuable Player (MVP) des finales à la clé. À juste titre, il est considéré par beaucoup comme le meilleur basketteur de tous les temps. Mais ce que les gens ne savent pas forcément, c’est  que « His Airness » s’est mis au baseball après sa première retraite sportive. En 1994, soit un an après s’être retiré des parquets NBA, il annonce sa signature chez les White Sox de Chicago en ligue mineure de baseball. Au final, il jouera 127 matches avec son club. Suite à des prestations peu convaincantes, il mettra un terme à son expérience en mars 1995.

Jim Thorpe : Football américain / Baseball / Basketball / Athlétisme

Dans une enquête publiée par ABC Sports, Jim Thorpe a été élu « meilleur athlète du XXe siècle » par les fans de sport. L’Américain se plaçait devant des mythes tels Mohamed Ali, Michael Jordan, Jesse Owens ou encore Babe Ruth. La raison ? Une incroyable polyvalence. Connu principalement comme joueur de football américain, James Francis Thorpe obtint sa renommée internationale en athlétisme lors des Jeux Olympiques de Stockholm en 1912. Il y remporta le pentathlon ainsi que le décathlon où il relègua son dauphin à 700 points. En 1913, Jim Thorpe se tourna vers le baseball et rejoignit les Giants de New York. En parallèle, il joua également au football américain avec les Canton Bulldogs. Entre 1920 et 1928, il joua 52 matches de NFL avec six équipes différentes. Après sa mort, on a également appris que Thorpe jouait au basketball depuis 1926. Durant sa carrière sportive, Jim Thorpe aura pratiqué quatre sports à haut niveau, une polyvalence jamais vue depuis.

Luc Alphand : Ski / Pilote de rallye

Le vainqueur du gros globe de cristal en 1997 mit un terme à sa carrière de skieur la même année. Au total, il remporta 12 victoires en Coupe du monde dont 10 en descente. Il fut également champion de France de descente à huit reprises. Il aura fallu attendre 1995 pour voir sa première victoire, lui qui avait débuté en Coupe du monde en 1984. Luc Alphand faisait partie des « Top guns » avec Franck Piccard, Jean-Luc Crétier et Denis Rey. Après avoir été commentateur sur France Télévisions, il reprend la compétition en tant que pilote automobile. En 2005, il s’illustre sur le Paris-Dakar en terminant à la deuxième place. L’année d’après c’est la consécration, il s’impose lors de cette même course.  Luc Alphand aura parfaitement su passer du froid au chaud sans que les résultats en pâtissent.

Bixente Lizarazu : Football / Ju-jitsu

Vainqueur de la Coupe du monde de football 1998 et de l’Euro 2000 avec la France, Bixente Lizarazu est principalement connu en France pour ses prestations footballistiques. Passé notamment par les Girondins de Bordeaux et le Bayern Munich, il possède un joli palmarès avec six titres de champion d’Allemagne, quatre coupes d’Allemagne et une Ligue des champions en 2001. C’est en 2006 que le Basque met un terme à sa carrière de footballeur. Sitôt les crampons raccrochés, « Liza » se lance dans le ju-jitsu brésilien. Une reconversion qui se passe plutôt bien comme l’atteste son titre de champion d’Europe (moins de 76 kg) dans la catégorie des ceintures bleues obtenu en 2009. Connu pour sa fougue sur le rectangle vert, Bixente Lizarazu a su en tirer profit sur les surfaces de combat.

Bo Jackson : Football américain / Baseball

La chaîne sportive ESPN l’a élu “meilleur athlète de tous les temps”. Lui, c’est Vincent Edward  « Bo » Jackson.  Il débute sa carrière professionnelle en 1986, aux Kansas City Royals, équipe de baseball. En seulement trois ans, il s’impose comme une des vedettes de la ligue. En 1989, il représente Kansas City lors du match des étoiles. Grâce une prestation époustouflante, il remporte le titre de MVP du All-Star Game. En parallèle de ses performances en  Major League Baseball (MLB), Bo Jackson pratique aussi le football américain. En dépit de son autre activité sportive, les Los Angeles Raiders le draftent en 1987. Bien qu’il perçoit un salaire équivalent à celui d’un running-back jouant à temps plein, Jackson ne rejoindra sa nouvelle équipe qu’à la fin de la saison de baseball.  En 1990, il est sélectionné pour participer au Pro Bowl. Au final, sa carrière de baseballeur s’est étendue de 1986 à 1994 tandis que celle de footballeur dura de 1987 à 1990. Il fut le premier à évoluer en même temps dans ces deux championnats majeurs.

Babe Zaharias : Athlétisme / Golf

Les premiers exploits sportifs attribués à Mildred « Babe » Didrikson Zaharias datent des Jeux Olympiques de 1932 de Los Angeles. Alors secrétaire pour une compagnie d’assurance de Dallas, elle décide de la représenter en s’inscrivant aux championnats d’athlétisme par équipe. Ces derniers font figure de sélection en vue des JO de 1932. L’Américaine y bat trois records du monde (du 80m haies, javelot et saut en hauteur) et en profite pour remporter six des huit épreuves auxquelles elle prit part. Après s’être mise brièvement au baseball, elle se lance dans le golf dès 1935. Babe Zaharias est la première golfeuse à empocher dix victoires en LGPA. À son actif : trois US Open, trois Titleholders Championship et quatre Western Open. Cette aisance dans plusieurs sports lui a valu le prix d’ « Athlète féminine du XXe siècle » décerné à la fois par l’Associated Press ainsi que par Sports Illustrated.

Lolo Jones : Athlétisme / Bobsleigh

Au rayon de la reconversion la plus inattendue : Lolo Jones. Championne du monde en salle du 60m haies en 2008 et 2010, grande favorite et déception du 100m haies lors des Jeux Olympiques de 2008 à Pékin (7e place), l’Américaine s’est classée 4e lors des JO de Londres 2012. Elle est également double championne (2008, 2010) des États-Unis du 100m haies lorsqu’elle décide de se mettre au … bobsleigh (!). Toujours athlète, elle choisit néanmoins d’axer la majorité de son temps sur sa préparation en vue de la Coupe du monde de bobsleigh où elle se classe deuxième dans l’épreuve du bob à 2 à Lake Placid. Le 27 janvier 2013, Lolo Jones remporte l’or en équipe à Saint Moritz.

0
partage
Partager sur facebook
Tweeter
 
Réagissez à cet article

help

help

Mot de passe oublié ?